Avalanches, blizzards et vagues de froid

1. Généralités

Par la nature des choses, les avalanches constituent un danger majeur uniquement dans les zones montagneuses de la planète où les conditions géographiques et météorologiques entraînent de fortes précipitations et des accumulations de neige et de glace susceptibles de s'abattre dans les vallées habitées par l'homme.

Il convient de distinguer entre deux types d’avalanches :

- D'une part, les avalanches de grandes ampleur qui proviennent de précipitations extraordinaires et menacent les localités, habitations et voies de communication de tout ou partie de la vallée. Ces phénomènes surviennent spontanément, à partir des versants dominants et selon les conditions météorologiques
- D'autre part, les avalanches restreintes localement, généralement déclenchées par l'homme lors de ses activités professionnelles ou sportives.

Selon les causes qui sont à l'origine des avalanches, les effets dommageables peuvent toucher des régions entières ou des secteurs limités. Mais comme pour les mouvements de terrain, un événement très localisé peut avoir des conséquences de grande ampleur, notamment à la suite de l'interruption des voies de communication (routes, voies de chemin de fer, téléphériques, etc.) ou par la destruction de l'infrastructure (immeubles d'importance vitale, lignes électriques, réseau des télécommunications, conduites d'eau, de gaz ou réservoirs de matière toxiques ou polluantes).

 

2. Mesures de prévention et de précaution

Les zones avalancheuses peuvent généralement être prévoies par l'observation du terrain et par l'étude de la chronique locale des catastrophes survenues dans le passé.

Les mesures de prévention consisteront dans l'inventaire des zones sensibles ainsi qu'en aménagements et constructions ad hoc destinés à empêcher le déclenchement des avalanches de grande ampleur. Ces constructions consistent non seulement dans l'implantation de dispositifs d'ancrage et de retenues en amont des versants montagneux, mais dans la construction d'ouvrages de protection des biens menacés : murs et digues d'arrêt ou de détournement, tunnels, galeries, etc. Le boisement constitue à priori une mesure de prévention efficace.

Sur le plan communautaire, les conséquences des avalanches seront évitées, ou du moins limitées, par les mesures de prévention et de précaution suivantes:

1. Observation ponctuelle de la neige et du danger d'avalanche par la mise en œuvre d'un Institut national de l'étude dans ce domaine.

2. Élaboration de cadastres et de cartes d'avalanches (zones sensibles).

3. Aménagement du territoire et planification des interdictions de construire ou de séjour dans les zones menacées.

4. Édification de constructions et d'aménagements destinés à empêcher le déclenchement des avalanches de grande ampleur dans les zones amont des versants montagneux, ainsi que constructions d'ouvrages de protection pour les biens menacés (murs, digues, tunnels, galeries, etc.).

5. Selon le danger d'avalanches, interdiction de circuler dans le secteur menacé ou d'utiliser certaines voies de communications (routes, chemins de fer, etc.).

6. Déclenchement artificiel des avalanches localement restreintes.

7. Planification de l'évacuation des populations et du bétail éventuellement menacés (le cas échéant, occupation préventive des abris de protection civile).

8. Constitution d'organes de conduite et de moyens d'intervention bien équipés et instruits, spécialement en matière de prévision des avalanches et de sauvetage des personnes ensevelies (chiens d'avalanches). Information de la population.

9. En ce qui concerne les blizzards et les vagues de froid, ces phénomènes sont inéluctables mais il est possible de prévoir les régions naturellement menacées ainsi que les périodes de survenance. Les mesures de prévention et de précaution consisteront essentiellement par la prescription de normes de constructions adéquates (isolation), de principes de comportement individuel et communautaire (constitution de réserves d'approvisionnement en vivres, carburants et combustibles, ainsi que constitution de services techniques spéciale¬ment formés et équipés, dotés de matériel de réparation). La formation de la population aux principes de précaution et de comportement constitue un volet important de la prévention et d'intervention.

 

3. Mesures d'intervention et de secours

Dès l'apparition d'un risque accru d'avalanche, spécialement en raison de l'épaisseur et de la structure de la neige, ainsi que de l'évolution des conditions météorologiques, les autorités locales, régionales ou nationales prennent les mesures de protection ponctuelles qui s'imposent (service d'observation et d'alarme, bouclage du secteur menacé, interruption du trafic routier et ferroviaire, information de la population avec les consignes de comportement, éventuellement évacuation de tout ou partie des habitants et de leurs biens, ainsi que du bétail). La consultation d'experts est indispensable, de même que la connaissance des effets dommageables des événements antérieurs.

La gestion des mesures de protection, de recherche, de sauvetage, et d'assistance (réhabilitation) incombe aux autorités locales ou régionales, qui assurent l'engagement coordonné des moyens civils et militaires, plus particulièrement des équipes de recherche et de sauvetage, avec engagement d'équipes de sondage, de chiens d'avalanches. La réquisition et la mise en œuvre des engins de déblaiement (fraiseuses et chasse-neige notamment) doit faire l'objet d'une planification d'engagement particulièrement précise, de même que les mesures d'assistance aux sans-abri et patients, ainsi que les réparations prioritaires de l'infrastructure.

Les mesures précitées valent pour le cas de blizzard (tempêtes de neige) et de vague de froid, avec ou sans interruption de la distribution de l'énergie (électricité).

En cas de destruction d'immeubles ou de localités entières, ainsi que d'éléments vitaux de l'infrastructure, il importe de procéder à la reconnaissance technique du secteur sinistré par du personnel spécialisé (génie civil) chargé d'identifier les immeubles et les lieux dangereux. L'observation de la zone de déclenchement des avalanches doit être assurée en permanence tant que durent les secours ou le danger afin de protéger la population ainsi que les formations d'intervention et d'assistance à l'encontre de nouveaux dommages.

 

4. Principes de comportement de la population

4.1 Précautions générales et mesures de prudence lors d'un danger potentiel

- Se conformer aux prescriptions concernant l'aménagement du territoire, notamment en ce qui concerne les interdictions de construire;

- S'informer des dangers d'avalanches dans la zone de séjour et des mesures de protection et de secours planifiées;

- Connaître le comportement à tenir en cas d'avalanche ainsi que les principes de secours y relatifs;

- Disposer en permanence d'un bagage de secours pour la famille, comprenant notamment les papiers d'identité, les documents personnels (certificats médicaux, de vaccination et des groupes sanguins) et les médicaments personnels, ainsi que d'une radio portative et d'une lampe de poche (batteries de rechange);

- En cas de danger imminent, fermer portes et fenêtres, si possible en renforçant les volets.

En vue d'un blizzard ou d'une vague de froid:

• Si l'habitation est pourvue d'un chauffage d'appoint indépendant (foyer, radiateur à gaz) s'approvisionner en combustible de réserve ou faire l'acquisition d'une installation n'utilisant pas l'électricité.

• Équiper un local bien isolé (si possible sans fenêtre) comme salle de séjour d'urgence pour toute la famille et y entreposer le matériel de secours : lampes de poche, radio portative, bougies, allumettes, approvisionnement, couvertures ou sacs de couchage, etc.

• Vidanger les conduites d'eau et du chauffage central afin d'éviter les dégâts dus au gel en cas d'interruption du courant électrique. Le cas échéant, fermer les vannes d'accès.

• Équiper votre voiture dès le début de la saison froide du matériel de survie : pelle, chaînes à neige, lampes de secours, survêtements, sac de couchage, aliments de réserve, etc.

 

4.2 Pendant la catastrophe

- Garder son calme, en aidant autant que possible les voisins en difficulté (handicapés, enfants, vieillards, sans-abri);

- Connaître le comportement à tenir en cas d'avalanche et se comporter en conséquence;

- Se conformer aux ordres des autorités et des organes d'intervention, notamment en ce qui ' concerne l'évacuation des personnes et du bétail. Dans ce cas, couper le gaz, l'électricité et l'eau courante. Fermer la porte à clé;

- Ne pas utiliser les voitures privées, sauf avec l'autorisation des organes d'intervention (évacuation des malades, blessés, enfants et vieillards);

- Ecouter la radio, mais ne pas utiliser inutilement le téléphone (ne pas surcharger le réseau).

 

Lors d'un blizzard ou d'une vague de froid:

• Maintenir la maison fermée afin de garder une température supportable le plus longtemps possible.

• Eviter d'ouvrir portes et fenêtres.

• Ne pas sortir de la maison pendant la tempête, sauf si cela est indispensable. Utiliser un cordage (main-courante) afin d'éviter de s'égarer, en le fixant à la porte d'entrée de l'habitation.

• Mettre en fonction les appareils de chauffage auxiliaires avant que l'habitation ne se refroidisse.

• Prendre les mesures pour éviter que la tuyauterie gèle (vidanger, ajouter de l'antigel dans les installations sanitaires et les radiateurs du chauffage central).

• S'assurer que le bétail est à l'écurie et dispose d'une réserve de fourrage et d'eau.

• En voiture, conduire prudemment et n'utiliser que les routes principales. Si l'état des routes ou les conditions météorologiques s'aggravent, interrompre le déplacement et se réfugier dans une maison d'habitation.

• Si votre voiture est immobilisée, éviter l'épuisement et ne pas s'exposer au froid. Rester dans la voiture en aérant par la fenêtre opposée au vent. Faire tourner le moteur le moins possible en s'assurant que la neige n'obstrue pas l'échappement (oxyde de carbone !). N'allumer que la lampe du plafonnier et les lanternes de signalisation. Bouger constamment les membres, les mains et les pieds, et éviter de s'endormir (risque de gelures).

 

4.3 Après la catastrophe

- Rester calme et éviter la panique;

- Vérifier s'il y a des blessés et des personnes en difficulté dans le voisinage et leur porter secours;

- Ecouter la radio, mais sans se servir inutilement du téléphone;

- Collaborer avec les organes officiels du sauvetage et de l'assistance, aux soins du bétail ainsi qu'aux travaux urgents de réhabilitation;

- Collaborer à l'identification des cadavres;

- Après le rétablissement de l'électricité, spécialement après un blizzard ou une vague de froid, s'assurer que les conduites et les installations sont en ordre de fonctionnement et remplir les radiateurs avant de remettre en marche le chauffage central.

Information & Curiosities

  1. 01

    ICDO members

  2. 02

    ICDO events

  3. 03

    Impact by disasters

  4. 04

    The economic and human impact of disasters

  5. 05

    Training of senior officials

Bigger graphs
Smaller graphs